Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par la tortue à plumes

Premier article de textes de l'atelier du 10 février 2021

"Un peu d'espoir et de ciel bleu autour, de chansons, d’un tableau"


==========

1/ "un jour tu verras, on se rencontrera…"(Mouloudji)
 
Un jour tu verras, on se rencontrera,
Et crois-moi : je ne te louperai pas!
Le regard noir, le poing tendu,
Il vomissait toute sa haine,
Cet espèce d'hurluberlu.
Tout cela causé par un malentendu,
Et un ou deux verres en surplus !
Lorsqu'on a bu, c'est bien connu,
Les paroles ne se contrôlent plus.
L'autre, ignorant les mots venimeux,
Partit gaiement au bras de sa belle
Le pas léger, son coeur joyeux
Ne battait plus que pour Amelle.
Odette
_____

Un jour tu verras, on se rencontrera, quand la nostalgie sera trop forte, je reviendrai dans la ville aux deux rochers et que par le fait du hasard, sur la grève, sur la promenade du phare ou assise sur le banc qui était devenu le mien, comme tu te plaisais à l’appeler, celui niché en haut de la côte, où on a l’impression que l’océan, tel un géant sépare la terre en deux bras où ciel et mer se confondent ou encore le long de la digue, devant le casino. 

Un jour tu verras., on se croisera, peu importe l’endroit, car chacun de mes pas sur le sable ou l’asphalte est empreint de toi. Je n’ai jamais déambulé dans cette ville sans que tu sois en moi. Un jour tu verras même si, comme on me le dit, tous tes neurones se sont dissipés et se sont noyés dans les remous du rocher de la vierge, on se reconnaîtra.  Au fond du plus profond de mon être, je sais que si par bonheur ce jour béni arrive, mon regard plongera au cœur de tes yeux et que même si ceux-ci ne sont plus aussi malicieux qu’autrefois et sont presque éteints, je sais que mon amour toujours aussi fort transpercera ton cœur et rallumera la petite flamme d’un doux souvenir… Et ce jour-là, tu verras, tout recommencera.
MFV
_____
 

Un jour, tu verras, on se rencontrera, 

A bord d'un avion, ou bien sur un bateau. 

Nous nous retrouverons et nous nous souviendrons, 

Et l'afflux des souvenirs enfouis sera comme un élan, 

Et nous projettera de plus loin dans le temps, de plus en plus haut, 

Comme une balançoire, 

Comme une vague déferlante qui, à la fois nous pousse en avant, et nous roule en arrière. 

Nous balancerons entre les images du passé, comme un journal, et les images d'un  futur à redécouvrir et vers lequel nous irons. 

Notre voyage sera plutôt une quête, et la recherche d'un équilibre harmonieux entre ces deux temps. 
Annie
_____

 

Un jour tu verras on se rencontrera.

Je suis sûre qu'on finira notre vie ensemble, du moins c'est promis on fera un long bout de route ensemble

Comme il faut bien commencer les recherches, demain après midi, je demanderai à Alexandra de venir avec moi

Rendez vous à 14h00 devant son immeuble, en plus il y a sa maman

On va chez Truffaut à la sortie de l'A15

Aujourd'hui ce sera sûrement un repérage

Nous voilà à l'animalerie, rayon chiens

Maintenant il faut se décider, je vous regarde tous, ça y est je t'ai repéré, un teckel à poils longs marron et feu

Bien sûr le vendeur me dit qu'il peut te sortir de la cage et te poser par terre, et il en rajoute que tu vas venir vers moi si vraiment je te plais et que le courant passe entre nous

En plus il me rassure tu es vacciné, tatoué, et en plus je peux payer en plusieurs fois

Je réfléchis encore un peu, tu me regardes avec un regard plein de tendresse

Bon, c'est décidé ce sera toi, je remplis les papiers, j'achète une laisse et tout ce qu'il te faut, sans exagération parce que si j'écoutais le vendeur je repartirai avec le magasin

Maintenant il te faut un prénom, c'est l'année des "C"

Comme tu es bas sur pattes et que tu renifles tout j'ai trouvé je vais t'appeler Colombo, comme le policier dans le feuilleton

Je ne le savais pas encore en l'achetant mais tu m'as bien aidé durant une période de ma vie

Alors en route Colombo pour ce que j'espère être une longue vie ensemble
AIDAPA
_____
 

Un jour tu verras, on se rencontrera...

Marguerite, une adolescente romanesque, vient de noter cette phrase dans son journal intime.

Ayant inscrit les trois points de suspension, elle lève son nez, un peu trop brillant selon ses critères, et son stylo à encre pour rêvasser. Elle essaie d'imaginer son futur avec le jeune mâle qui serait son âme sœur.

Difficile, difficile. Pour le moment, au lycée, elle ne voit rien qui pourrait se rapprocher de son idéal. Ses yeux tombent sur une photo d'Audrey Hepburn : une silhouette de gazelle et un port de princesse. Par contraste, elle trouve qu'elle ressemble à une pintade. A cette pensée, son cœur de midinette prend l'aspect d’œufs brouillés.

Une lettre pour toi, Marguerite. C'est ton amoureux ! Tu vas nous la lire ?

Vite, elle arrache l'enveloppe des mains d'Angèle, une sœur aînée, aussi peste que toutes les autres. Elle s'enferme dans sa chambre, ignorant les rires moqueurs derrière la porte.

C'est en effet une lettre de son ami d'enfance, Inpong, qui lui a prêté son vélo. Ils ont fait ensemble de nombreuses parties de balançoire. La balançoire qui se trouvait juste devant la maison. C'était le temps de l'insouciance. Puis la famille a pris le bateau. Elle n'a même pas dit au revoir à Inpong.

Comment a-t-il retrouvé son adresse en France ? Elle ne s'est même pas posé la question. Il lui envoie maintenant des lettres teintées de romantisme, remplies de phrases flatteuses, trouvées dans des livres de littérature. Son esprit rationnel ne prend pas pour vérité toutes les déclarations enflammées du jeune ami, mais son cœur de chou se berce de ces mots qui lui donnent

l'espoir qu'un jour oui

Un jour, tu verras, on se rencontrera.
Myosotis
_____

 

Un jour tu verras, on se rencontrera 

Je garderai toujours l’espoir 

Que ce jour arrivera et qui sera 

Le plus beau de ma vie, 

Toi qui me soutiendra, toi qui sera mon confident, mon infirmier 

Toi qui me soulagera le cœur 

De toutes ces frustrations

Un jour tu verras, on se rencontrera 

Je te verrai assis dans un bar 

En train de lire ton journal Le Figaro

Tout en fumant ta pipe, ton béret sur la tête 

Avec un verre de vin rouge 

Tu attendras ta commande, toujours 

La même chose : pintade rôtie et pommes

De terre dauphine, sauce au poivre

Et comme dessert tarte aux pommes maison

Et quand ce jour arrivera tu t'avanceras 

Vers moi et tu m’inviteras à vivre 

Une de ces expériences que l'on n' oubliera

Jamais, tu me prendras par la main

Et tu m’emmèneras au jardin  des Tuileries 

Tu m’offriras une glace à la vanille 

Et tu m’inviteras à faire de la balançoire

Jusqu’au petit matin

I love je t’aimerai à tout jamais...
Speedy Kart
_____


=====

2/ "il est cinq heures Paris s'éveille..." ( Jacques Lanzmann)

avec les mots : journal, pintade, espoir et balançoire.

 

Il est cinq heures, Paris s' éveille. Nous terminions notre week-end dans ce quartier cher aux étudiants. Après un bon repas composé d'une pintade aux petits pois et en attendant le dessert : omelette norvégienne, nous commentions les nouvelles du jour grâce à un journal satyrique abandonné sur la table voisine.
Parmi les caricatures, l'une d'entre elles suscita notre hilarité : on voyait le ministre des sports jouer à saute mouton sur une balançoire, rater la planche, et s'étaler dans un bassin plein d'eau ! Entre-temps, nous ne manquions pas de faire honneur aux alcools ! Le bon temps passe trop vite.
Tout à nos plaisanteries, nous n'avons pas vu la salle se vider. À moitié endormis, nous levons les pieds pour permettre au barman de balayer, et ne comprenons toujours pas qu'il est l'heure de quitter les lieux !
Debout depuis potron-minet, l'homme a l'air en super forme, il se permet quelques plaisanteries à notre égard, et nous propose même un dernier verre : " pour la route!" nous dit-il avec un sourire. Nous acceptons avec joie. Il revient avec...4 cafés ! "l'heure du petit déjeuner !" annonce-t-il, dans l'espoir, sans doute, de nous voir partir. Ce que nous faisons aussitôt, après avoir réglé notre repas  et ajouté un copieux pourboire à cet homme aussi gentil.
Odette
_____

 

Il est cinq heures, Paris s’éveille… J’entrouvre un œil …et me précipite vers la fenêtre. En ce mois de juin, on sent déjà la douce tiédeur matinale et les premiers rais du soleil illuminent le jardin des Tuileries encore tout endormi.
De cet hôtel de la rue Cambon, fruit de nos amours défendues et après une nuit de délices qui me font encore frissonner et d’où nait encore l’espoir d’un jour auprès de toi. Tu es déjà descendu pour ton jogging et chercher le journal en espérant que tu trouveras un kiosque ouvert sous les arcades de la rue de Rivoli. Devant la majestuosité de ce quartier du Louvre, j’aime m' imaginer dans le Paris du second empire, il y a une jolie ferme, près d’un des bassins qui sort de sa torpeur, le coq met toute la basse-cour à l’unisson et la pintade au plumage tacheté fait de l’ombre aux petites poules rousses et blanches.
Bientôt les petits ânes gris promèneront les enfants, une jolie petite fille avec de longues anglaises se fera pousser sur la balançoire par sa gouvernante et son petit frère fera du cerceau, et moi, je m’émerveillerai d’un banc, protégée de mon ombrelle devant tant de beauté.
Plongée dans ma rêverie, je ne t’ai pas entendu rentrer. Ce sont tes bras m’enlaçant et ce doux baiser dans le cou qui m’ont ramenée à la réalité du XXI -ème siècle. 
MFV
_____

 

Il est cinq heures, Paris s'éveille. La nuit couvre de  son ombre la ville au ralenti. 
Dans les immeubles, les premiers sons du matin, sonneries musicales de smartphones, vrombissement de l'eau dans les tuyauteries, chasses d'eau, jets de douche, tintements des fours à micro-ondes, crachotements des cafetières. Peu à peu les sons de la vie quotidienne se croisent et s'entrecroisent, et sont de plus en plus denses au fur et à mesure que se multiplient les levers des habitants. 
Au dehors, les bruits de la ville sont encore clairsemés :  une heure encore nous sépare de la fin du couvre-feu. Quelques véhicules, quelques passants autorisés, pressés de rentrer chez eux. 
Le ciel se délaye à peine avec l'aurore. Juste un noir un peu moins opaque. Et la Tour Eiffel se profile dans ce camaïeu de noirs et gris: on dirait une pintade qui dresse sa fine tête au milieu de la basse-cour. 
Il fait frais mais il ne fait pas froid. C'est aussi l'aurore du printemps qui sera là dans un mois. Et puis aussi, je l'espère, l'aurore du retour à la vie d'avant. Je l'espère car l'aurore, c'est le début de la journée, c'est le début de la lumière du jour. Alors peut-être sommes-nous à l'aurore de la décrue, décrue de la pandémie, décrue puis renaissance, renaissance à la vie. 
Quand pourrons-nous sortir sans restrictions, sourire des lèvres autant qu'avec les yeux, ou profiter des plaisirs de la nuit ? 
Nous n'y sommes pas encore. Alors attendons le lever du soleil pour mettre le nez, masqué, dehors. 
Ce virus nous apprend la patience et la conjugaison : je n'attendais plus...j'attends six heures...j'attendrai vingt heures... Attendons l'aurore ensemble !
Annie
_____
 

Il est 5 heures, Paris s'éveille, si on m'avait dit qu'en venant dormir près de la gare de Lyon, je me réveillerais si tôt et que je sortirais faire une ballade dans le quartier avant de prendre mon petit déjeuner

Mon train pour Narbonne n'est qu'à 14 h

En fait c'est la lumière du jour qui m'a tirée de mon sommeil, mais non le bruit

Il fait bon, la rue commence à s'animer, ça me change du silence de la campagne, mais c'est agréable

Près de la gare il y a un marchand de journaux, je me dirige vers lui

Mais quel journal prendre ?

Comme je suis à Paris je prends tout simplement "Le Parisien"

On y raconte une mésaventure arrivée dans le Limousin, où tout à coup dans une ferme, une pintade, est subitement devenue agressive et s'en est pris à un enfant et au chien de la famille. Bizarre, peut être que le gamin l'avait embêtée

On y relate aussi un accident dans une école où dans la cour de récréation une balançoire s'est détachée, heureusement plus de peur que de mal

Je me suis bien promenée, je décide de rentrer manger

Dans le hall de l'hôtel une affiche où ma météo est inscrite pour la journée et les prévisions du lendemain

J'y jette un oeil les spécialistes, faisons leur confiance, ont bon espoir la chaleur revient sur la France, c'est bien pour le moral, et je sais que je vais passer de bonnes vacances au soleil
AIDAPA
_____

 

Il est cinq heures, Paris s’éveille…
Je me réveille tout doucement
Après un réveillon plus qu’agité
J’ai la gueule de bois.
Je ne comprends pas trop 
Ce qu’il m’arrive alors que la veille 
J’étais assise sagement sur le canapé 
J’essaie de me lever mais 
Dès que je me mets debout 
J’ai la tremblote je ressemble 
A Bambi à sa naissance 
Je me dirige vers la fenêtre 
Du salon, j’ouvre la fenêtre 
Et une vague de froid 
S’empare de mon visage
La température avoisine les -1°
Je décide de me préparer 
Une tasse de chocolat chaud 
Je me remémore la soirée
Mais impossible de savoir 
Ce qui s’est passé. 
J’appelle Charlotte pour lui demander 
Le déroulement de la soirée 
Elle me demande de regarder mon portable. 
Je me rue sur les photos oh mon dieu 
Je suis à moitié dévêtue sur la table basse… ah bah là c’est la honte je suis choquée
Je crois qu’au prochain réveillon
Je demanderai à ce qu’on m’attache
Au radiateur pour éviter ce genre de problème
Speedy Kart
_____
 
=====

3/ "y'a d' la joie" (Ch. Trenet)

 

Y'a d'la joie, bonjour bonjour les hirondelles,
Y'a d'la joie, dans le ciel par-dessus les toits,
Y'a d'la joie, le soleil partout étincelle;
Y'a d'la joie, le virus part à tire- d'aile
Y'a d'la joie, les gens s'embrassent et se sourient
Y'a d'la joie, on n'a plus aucun interdit!
Y'a d'la joie, on danse, on sort toute la nuit,
Y'a d'la joie, on se croirait au paradis!
Y'a d'la joie, il n'y a plus d'incertitude
Y'a d'la joie,on retrouve nos habitudes
Y'a d'la joie: Salut je pars pour les Bermudes!
Odette
📍📍📍
 
Y’a d’la joie, bonjour, bonjour les hirondelles
Y’a d’la joie, dans le ciel par-dessus les toits
Y’a d’la joie,  sur l’herbe clairsemée de chanterelles
Y’a d’la joie, bonjour, bonjour les hautbois,
Y’a d’la joie, Marcel a enfilé son piano à bretelles.
Y’a d’la joie, ça claque dans les doigts,
Y'a d’la joie, chantent les jolies demoiselles
Y’a d’la joie, les chiens jappent et aboient
Y’a d’la joie, les enfants jouent à la marelle
Y’a de la joie, Le corona en plein désarroi n’est plus roi.
MFV
📍📍📍
 
Y’a d'la joie, aujourd’hui il fait beau 
Y’a d'la joie, aujourd’hui je me marie
Y’a d'la joie, aujourd’hui j’ai accouché d’un petit garçon
Y’a d'la joie, j’ai réussi ma VAE
Y’a d'la joie, j’ai réussi mon permis moto 
Y’a d'la joie, j’ai perdu toutes mes dents
Y’a d'la joie, j’ai un nouveau dentier
Y’a d'la joie, j’ai un nouveau cabriolet
Y’a d'la joie, je suis arrivée 1ère au marathon de Paris
Y’a d'la joie, l’amour coule à flot
Speedy Kart
📍📍📍

 
Y'a d'la joie, bonjour, bonjour les hirondelles
Y'a d'la joie, dans le ciel par-dessus les toits
Y'a d'la joie, bonjour, bonjour les p'tites abeilles,
Y'a d'la joie, sur les premiers boutons de fleurs. 
Y'a d'la joie, l'ombre et les rayons du soleil, 
Y'a d'la joie, y'a d'la joie, jouent à cache-cache entre les feuilles
 
Y'a d'la joie, partons partons pour la balade
Y'a d'la joie, la caresse du soleil est douce
Y'a d'la joie, le soleil par-dessus les cimes
Y'a d'la joie, y'a d'la joie, fait clignoter sa lumière
 
Y'a d'la joie, bonjour, bonjour bel écureuil
Y'a d'la joie  tout le long des plus hautes branches
Y'a d'la joie, montre-toi, montre-toi
Y'a d'la joie, y'a d'la joie, pour notre plus grande joie ! 
 
Y'a d'la joie, tombez les vestes et  doudounes
Y'a d'la joie, sortez, sortez le nez dehors
Y'a d'la joie, le printemps est là avant l'heure
Y'a d'la joie, y'a d'la joie, pour notre plus grand bonheur ! 
Annie
📍📍📍
 
Y a de la joie, pas de nuages en vue
Y a de la joie, le soleil brille
Y a de la joie, les cerfs volants sont en vue
Y a de la joie, il fait chaud
Y a de la joie, les enfants chantent 
Y a de la joie c'est les vacances
AIDAPA
📍📍📍

=====

 

(arbre en fleur oeuvre de  Raymond Joyeux 2015) 

Nous cheminions à travers la forêt depuis quatre heures. En sueur et exténués, nous cherchions un endroit reposant pour nous rafraîchir et reprendre des forces. Notre guide avait déjà rejeté 3 de nos propositions.

"Ici, c'est bien mieux, bien plus beau", nous dit-il en pointant son doigt à travers le feuillage. Au même instant, un bruit de cascade se fit entendre ; nous courûmes vers la supposée chute d'eau ; un paysage extraordinaire se dévoila à nos regards émerveillés ; magique ! Grandiose ! L'artiste du groupe sortit sa boîte de peintures, pendant que le reste du groupe prenait des photos.
Quant à moi, je profitais d'un arbuste charitable pour me dévêtir ; je plongeai, et  me retrouvai dans cette eau délicieusement fraîche, d'une pureté sans pareille, dans laquelle se miraient  les arbres fleuris. Je nageais dans un tableau aquatique qui changeait à chaque instant sous la pression de la cascade. J'étais devenue la naïade de ce lieu mirifique!
Odette
📍📍📍

 

Je hais l’hiver, j’aimerais être comme ces petits animaux qui hivernent et même hibernent et ne se réveillent qu’au printemps. Et si je pouvais m’éveiller sous les tropiques, sous la douceur suave de la Martinique ... S’éveiller en pleine forêt tropicale entouré de bananiers, d’hibiscus, de toutes ces fleurs tropicales multicolores aux odeurs envoûtantes et pénétrantes. J’aimerais ressembler à ces   belles indigènes nues au teint pain d’épices faisant corps avec cette nature luxuriante. Plonger avec délice dans l’eau turquoise d’un lagon posé là par miracle pour effacer la chaleur moite collée à la peau et regarder vers le haut de la montagne jaillir la cascade bienfaisante bouillonnante de légendes oniriques. 

« Ici c’est bien mieux, bien plus beau » Je croyais avoir trouvé le paradis terrestre mais ce n’était qu’un rêve.  
MFV
📍📍📍

 

Ici, la nature s'offre à nous, comme d'un tube de lait concentré, dans une profusion de couleurs et de contrastes. Une sorte de résumé de la nature: splendeur des cimes, vitalité et sérénité de l'eau, dureté de la pierre et légèreté des feuillages. 

Ici, la beauté est dépassée : les arbres ne fleurissent pas roses ou blancs ou jaunes. Ici, c'est bien mieux, bien plus beau: ils fleurissent bleus. Et les rochers ne sont pas gris, ou noirs, ou blancs. Ils sont pourpres et prunes, comme des joyaux, et les sommets multicolores. 

C'est la fête des sens pour la baigneuse émerveillée. Comment est-elle arrivée dans ce lieu bien mieux et bien plus beau que tout ce qu'elle a pu imaginer ? 

Est-ce réalité, rêve, ou paradis ? 
Annie
📍📍📍

 

Ici c’est bien mieux, bien plus beau 

Que sur la planète terre

Ici l’amour coule à flot,

Les oiseaux se posent sur notre bras 

On peut apercevoir une vraie cascade 

Autant dire une vraie fontaine de jouvence

C’est un paradis où personne ne juge personne 

Qu’on peut manger du soir au matin

Le ciel au mille couleurs 

Et au parfum floral 

Un de ces endroits où on peut se détendre 

Dormir toute la journée 

Le bonheur total, là où la température est bonne

Où il n’y a aucune douleur articulaire

Ah là là est ce que ceci n’est qu’un rêve ?
Speedy Kart
📍📍📍

 

Ici c'est bien mieux, il n'y a pas de comparaison possible

Dès le réveil on entend les oiseaux, c'est très agréable

Vous prenez votre petit déjeuner au milieu des fleurs

Sur la terrasse du restaurant tout a un autre goût

Les fruits sont plus juteux, les jus de fruits bien frais et sucrés

Si vous prenez de la charcuterie vous verrez qu'elle a une autre saveur

Si vous voulez il y a même des oeufs brouillés, au plat, en omelette, durs, la cuisson c'est vous qui décidez

Le tout accompagné d'un fond musical

La seule chose qui est demandée, et je trouve ça normal, éviter le gaspillage, puisque vous pouvez vous servir autant de fois que vous le voulez

J'ai pris l'habitude de commencer le petit déjeuner vers 9h30, comme ça le midi je mange léger, beaucoup font comme ça

Comme j'ai la formule all inclusive, je peux grignoter quelque chose à n'importe quelle heure

Voilà comment je conçois mes vacances à l'hôtel, c'est très agréable et ce n'est pas quand je rentrerai que je pourrai continuer

Faire une pause comme celle-ci c'est bien
AIDAPA
📍📍📍

=====


 

5/"c'était un jardin fleuri de roses" (XX - Le Petit Prince/ A. de Saint-Exupéry

"C'était un jardin fleuri de roses" ; pas surprenant puisqu'il se nommait "La Roseraie". Des rouges, des roses toutes nuances, des jaunes, des blanches : un vrai arc-en-ciel sous une voûte ensoleillée de printemps.

R  comme Ravissement - Refleurir.
O  comme Ocre- Opalescent.
S  comme Soleil- Soie.
E  comme Ecarlate- Eclosion.

Dès l'arrivée, on se sentait happé par un mélange envoûtant de fragrances ; on nageait véritablement sur un nuage de senteurs ; plus qu'à se laisser guider par les impulsions- ou préférences- olfactives.

"Ne pas toucher" mentionnaient des panneaux. Précisions inutiles, car les fleurs venaient à nous, exhibant leur beauté, leur parfum, leur éclat.

La rose : fleur éphémère ? Impossible, car longtemps après notre départ de ce jardin, nous ne pouvions oublier notre visite : nous en gardions un envoûtement de tous les sens.
Odette
📍📍📍

 

C'était un jardin fleuri de roses. Je n’avais jamais vu autant de beauté dans ce mois de juin particulièrement ensoleillé et doux. Il ressemblait au labyrinthe d’Alice. J’étais au pays des merveilles au milieu de ces buissons parfumés et tellement colorés. Retrouver l’émerveillement des contes de fées, mais par où commencer ?

  1. Passer sous la pergola de roses blanches, peu odorantes mais aux pétales si gracieuses qui invitent la future épousée à rejoindre son prince se tenant à quelques pas, une rose couleur thé à la main. 
  2. Contourner le buisson de roses pompons, il y en a en beaucoup de fanées mais leur couleur poudrée vous envoutera comme leur parfum délicat et vous découvrirez une forêt de rosiers grimpants aux fleurs multicolores aussi grosses que des choux... Vous serez enivrés, mais n’essayez pas de vous y accrocher car leurs épines sont féroces. Parlez leur avec douceur et peut-être, vous laisseront- elles découvrir le clou de la collection de ce jardin extraordinaire, la fameuse rose noire à laquelle personne ne résiste… Laissez votre imagination créatrice vagabonder et laisser vos sens olfactifs vous guider.
  3. Si vous arrivez à vous extraire de ce jardin, pensez à y revenir souvent…
MFV
📍📍📍

 

C’était un jardin  fleuri de roses 

Un arc en ciel de couleurs 

Du blanc, du jaune, de l'orange, du rose et du rouge

Je ne sais plus où donner de la tête 

Un paradis d’une fleur sensuelle. 

Elles sentent bons,  je peux marcher

Sans devoir les abîmer, sans béquille

C’est une vraie liberté 

Je suis plus qu’heureuse de mon jardin secret

Que personne ne peut y pénétrer 

Je peux avoir à disposition

Un bain d’eau, une serviette, et du savon à la rose 

Hamac, oreiller, couverture de rose 

Est-ce que je dois les autoriser à y rentrer ?

Je ne pense pas ? Ce n’est rien que pour moi

Un jardin, mon jardin secret

Synonyme de joie et de bonheur
Speedy Kart
📍📍📍 

 

J'ai une amie précieuse, que j'aime de tout mon coeur, et qui me fait découvrir, avec bonheur, les plus beaux sites de sa région d'adoption, la Touraine. 

C'est ainsi qu'elle m'emmena à la Roseraie de Doué La Fontaine, "Les chemins de la rose".

C'était un jardin fleuri de quatorze mille rosiers, de plus de mille trois cents variétés différentes, des plus anciennes, celles qui ont été créées en l'honneur de gentes dames célèbres, aux plus contemporaines, avec des variations de senteurs dignes d'un nez. 

Les rosiers-lianes escaladent les balcons, s'accrochent aux arbres et aux tonnelles, tandis que les rosiers nains, tapissent les plates-bandes et bordent les allées. On ne sait plus où donner des yeux, du nez. Les roses sont maîtresses du lieu. 
Annie
📍📍📍

 

C'était un jardin fleuri de roses, ce jardin je l'ai trouvé en arrivant chez mon neveu Pierre et sa copine Anne-Sophie

Ils vivent depuis un peu plus de 3 ans, près de Tahiti, exactement sur l'Île de Taravao

A une heure de Tahiti par la route

Anne-Sophie tient une pension pour chevaux et en plus les chevaux trop âgés pour être montés ou abandonnés se retrouvent chez elle, ils sont heureux et ont un grand terrain

Pierre est scaphandrier, métier très rare qu'il exerçait déjà en métropole

Sur leur île il y a de jolies fleurs et plantes, des lagons d'un beau bleu

Les habitants de l'Île sont très souvent en short et T Shirt

C'est autre chose qu'ici, dès le réveil il fait chaud

Un soir mon neveu m'a appelé ici il était 20h, il faisait froid, et là bas il était 8h00 du matin, il prenait son café uniquement en short sur sa terrasse

Il y a un petit inconvénient, il en faut bien un, dès 18h00 le soleil se cache

N'oubliez pas le nom de l'île TARAVAO
AIDAPA
📍📍📍


 

et quelques HAÏKUS 

 

La rose rouge
Elle est belle et sent bon
Rose amoureuse
Speedy Kart
📍📍📍
La cascade chante
Le soleil sourit à l'onde
L'air du soir embaume
Odette

 
Arc-en-ciel de roses
Matin de printemps fleuri
Soleil  bienfaisant
Odette
📍📍📍
 
Mon amie la rose
Sous la rosée du matin 
Guérit tous mes maux 
MFV
 
Décor tropical 
Et ablutions matinales
Il fait déjà chaud
Annie
📍📍📍

 

==============================


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article