Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par la tortue à plumes

"assise à la terrasse, le regard perdu, je n'y crois toujours pas"

Assise à la terrasse, le regard perdu, je n’y crois toujours pas : J’y suis retournée ! Je m’étais dit que c’était impossible. Trop de souvenirs contradictoires. Ceux qui me disaient : non, inutile, ce fut un échec. Si tu y retournes, toutes ces pensées négatives, toutes ces images tristes vont te sauter à la figure, et les plaies vont se rouvrir. Ceux au contraire qui essayaient de m’apaiser, de m’amadouer :

tu as quand même aimé ces lieux, et ces gens, tu les aimes toujours. Ne sois pas ingrate envers eux.

Ils ne sont pas responsables de votre échec. Ils t’ont accueillie et ils t’attendent. Peut-être même ont-ils besoin de toi, comme un témoignage qu’ils n’ont pas tout perdu.

Et je suis là, profitant de ce moment privilégié de solitude, à la sortie de l’aéroport. Je me ressource un peu. Un moment pour moi. Car je sais qu’après, je serai là pour eux.

Annie BH
=====

 

Assise à la terrasse, le regard perdu, je n’y crois toujours pas.
Mon beau frère vient de passer devant moi avec une fille, alors que dans un mois, il se marie avec ma sœur
Ce qui me choque le plus, c'est qu'il a même pas eu un regard pour moi
Comment je dois réagir, parler à ma sœur ou ne rien lui dire
Après tout c'est peut être quelqu'un de la famille ou une amie commune
Je ne voudrais pas semer la zizanie dans son futur couple, je vais réfléchir un peu.
 
Demain c'est le mariage, je n'ai pas abordé le sujet avec ma sœur, si je ne l'avais pas vu j'aurais ignoré ce problème, donc je laisse faire.
L'histoire pour moi est dans la case "oubli", mais d'ici peu de temps, il va y avoir un rebondissement !
 
Voilà qu'en parlant de demain elle me dit que son futur mari a un frère jumeau, ouf c'était juste ça, et là j'ai pu lui raconter ma rencontre
Tout s'est terminé en rigolade, et le mariage s'est bien passé, elle a déjà été confrontée à ce genre de malentendus, comme quoi parfois il ne faut pas dire tout ce que l'on voit.
Aidapa
=====

 

Assise à la terrasse, le regard perdu, je n’y crois toujours pas. Pourtant j’étais revenue. On m’a privé de toi, pour toujours.je regarde éperdue l’immensité de l’océan, ton océan…Ton pays…Toi le petit basque bondissant, moi l’étrangère, la parisienne. Depuis trois, je n’avais pas eu le courage de fouler à nouveau cette grève où nous avions erré mille fois et à tout âge. Vingt ans de bonheur clandestin, main dans la main, ivres de bonheur, baisers fous et fougueux, presque volés ou cachés, nous laissant aux jeux des vagues impromptues inonder nos corps enivrés du plaisir à ne penser qu’à s’aimer. Même, après ces trois années, ta porte m’est toujours close. On m’a dit : - Venez le chercher, mais si la serrure était bonne, on ne m’a jamais donné la clef. Je fixe le rocher du Basta mais malgré la distance redevenue proximité, je sens tellement ta présence que j’ai et aurai toujours le mal de toi. Le cœur du silence me laisse tant de souvenirs. Je suis tellement désemparée que je ne sais plus si j’ai le courage de rester ou m’enfuir. Sans présent, ni avenir, les souvenirs font tellement mal même s’ils sont beaux.

MFV
=====

=====

 

 

 

Continuer l'histoire...

 

Panique à Bocalvide-sur-mer, Cachalot, le poisson rouge du gardien de phare a disparu…

Ce n'est pas possible, tout le monde sait que les poissons rouges n'ont pas de jambes, et comment aurait-il pu sortir du bocal ?

Il y a sûrement une explication logique.

Bêtement je regarde autour de l'aquarium au cas où il aurait sauté par-dessus. Par terre : rien, sur la petite table : rien non plus.

Bon il faut que je réfléchisse logiquement

Je n'ai pas de chats ni d'autres animaux.

Je repense à ce que j'ai fait durant la dernière heure

Méthode qui m'a apporté la réponse.

Tout simplement ce matin, comme je travaillais au 17ème étage, pour toute la matinée, j'ai décidé de monter Cachalot avec moi et j'ai oublié de le redescendre. Retour là haut pour le récupérer et le remettre dans son bocal au 9ème, heureusement que mon phare, le plus haut de France, 17 étages, possède un ascenseur jusqu'au 15 ème.

C'est pour ça que je peux continuer à faire ce métier que j'aime, j'ai 65 ans mais tant que je peux je continue, j'aime vivre dans mon phare.

Aidapa

=====

 

Panique à Bocalvide-sur-mer, Cachalot le poisson rouge du gardien de phare a disparu. Non ce n’est pas possible crie Jo La Mouette. Ce matin, il était là, j’en suis sûr. Je lui ai servi sa pâtée aux crevettes, préférée. On va le retrouver, dit à son tour Martin Pêcheur. Rappelle-toi , la dernière fois que tu as changé l’eau de son bocal, tu en avais mis de trop et il avait fait un triple lutz. Heureusement que j’étais là ! Tous deux se mettent à quatre pattes.. Il n’a pas pu aller loin, mais pas de Cachalot. Qui a pu le capturer ? Il ne sont pas nombreux dans ce phare et pour une fringale, il est bien trop  petit ! Les deux hommes sont aux abois, ils lancent un appel sur leur facebook avec récompense promise pour ce petit poisson jaune avec trois taches rouges seulement ,sur sa tête. Toute la journée, le phare tourna au ralenti. Il ne fallait pas qu’une tempête impromptue s’abatte sur le phare, la tempête était dans le phare. Les jours passèrent mais Cachalot restait introuvable. Le bocal resta plein au cas où,  mais le mystère resta entier à Bocalvide-sur-mer. MFV

=====
 

 

 

 

La porte

On m'a dit au téléphone rendez vous rue du Paradis, attendez face à la porte bleue

On aura la voiture, mais ne parlez à personne de notre petit arrangement

Pour rappel pas de CB, ni mandat, ni chèque, juste des espèces,  pas d'appareil photo

Venez seule.

Si vous faites exactement comme ça vous repartirez avec la voiture, sinon on la vend à une autre personne, beaucoup sont intéressés.

Finalement je pense que je vais laisser tomber, ça me paraît bizarre, déjà le nom de la rue et l'heure de la vente 21 h 

C'est décidé je n'attends pas, tant pis pour la voiture, j'irai chez un garagiste ayant pignon sur rue.

J'étais quand même venue avec mon mari, il m'attendait à l'entrée de la rue, et j'avais un enregistreur au cas où…

Aidapa

=====

 

Le rideau de fer bleu de l’échoppe de Raïssa est définitivement baissé. Vous ne humerez plus la bonne odeur du thé à la menthe préparé avec délicatesse et servi en costume traditionnel

par la charmante hôtesse de ce bouiboui pittoresque et bien sympathique du quartier.  Il y avait toujours plein de monde agglutiné devant l’entrée. En sortant de notre club d’écriture, il nous arrivait souvent, pour prolonger la séance, de nous arrêter chez Raïssa. Le contenant était aussi magique avec ses arabesques finement ciselées à la feuille d’or que le contenu, sucré à souhait, ni trop, ni pas assez. Quand ce n’était pas régime et que la faim commençait à poindre, j’osai une corne de gazelle. Je sens encore la douceur du miel couler dans le gosier. Mais oui c’est fini ! Après la pandémie de la Covid, ce sont les services d’hygiène de la ville qui ont débarqué et décrété que le lieu n’était pas conforme. Alors Raïssa a fermé et est repartie vers son Maroc natal. Seule la lettre R, écrite en caractère gigantesque sur le rideau clos subsiste. R pour : Raïssa -Reviens. MFV

=====

 

 

Les listes

nb : dédicace de Paula Rizzo (La magie des listes) LEDUC.S EDITIONS

 

 

 

 

Tous les matins, je me dis fais une liste car tu as trop de choses dans la tête et t’oublies.  Mais je n’ai jamais fait de liste et jusqu’à présent ma mémoire n’a jamais failli.  Si jamais je fais une liste de courses , les trois quart du temps, je pars sans.. Alors, on peut inventer un jeu. En rentrant, je peux faire un inventaire et comparer mon panier .. Et oui ! Je ne comprends pas pourquoi, mais j’ai acheté trois fois plus.. de produits que ceux qui étaient inscrits.. et notamment ceux que je n’aurais jamais inscrits ,parce que j’en avais pas un besoin absolu., mais je ne résiste pas à la tentation de ce qui me plait. Voilà comme je suis ! Je vais vous faire une confidence.. Liste ou pas liste, je laisse l’imprévu combler le temps.

Si je vous dis qu’hier matin, je voulais faire mes vitres, mais je n’avais pas écouté la météo  et il a plu toute la journée.. La raison a voulu que je m’abstienne.. Je voulais aussi aller chez le coiffeur.. Quel intérêt ? Quand je serai sortie du salon, mon brushing aurait été ratatiné.. Je n’y suis pas allée.. Je voulais regarder à la télé un vieux film des années 60 qui avait ensoleillé mon enfance.A peine commencé, ma meilleure amie qui habite Annecy m’a téléphoné.. On a discuté pendant une heure.. Plus aucun intérêt à reprendre le film.. Je connais la fin.. Alors liste ou pas cela ne marche jamais.  Je me dis : Aujourd’hui peut-être ou alors demain.. Voilà comme je suis !

MFV
=====
 
Une mémoire d'éléphant
Elle se vantait volontiers : « Je n'ai pas besoin de faire la liste de mes courses au supermarché. Tout est dans ma tête ! » et elle tapota son front comme pour faire entendre à ses interlocutrices que son crâne ne sonnait pas creux, que les deux cervelles d'une grosseur remarquable remplissaient toute la cavité. Ses amies l'admiraient et les autres se contentaient de murmurer après son départ : « Quelle pimbêche ! Elle ne se la pète pas ! »

Un jour cependant, alors qu'il ne lui manquait qu'un sac d'oignons pour préparer une soupe aux oignons, elle se surprit à revenir avec des boîtes de thon , trois pour le prix de 2, des falafels bio à vingt pour cent de réduction, une occasion pour en goûter,, du gazpacho, le premier au prix réel et le deuxième avec soixante pour cent de réduction. Il commençait à faire chaud et cette soupe froide serait bien utile quand elle n'aurait aucune envie de cuisiner. Elle attrapa, sur le chemin vers la caisse, quelques autres promotions. Arrivée chez elle, ayant dépensé plus que prévu – heureusement qu'elle ne sortait jamais sans sa carte bancaire – elle eut un choc : aucun oignon dans son sac de provisions. Elle en resta bouche-bée et caressa son front perplexe, se répétant : « Est-ce le début d'Alzheimer ? »

Ce fut ainsi qu'elle commença à établir des listes, de courses tout d'abord puis, peut- être parce qu'elle y prenait goût, elle notait dans un cahier ses intentions pour la journée : rendre les livres à la bibliothèque, appeler Martine sans faute vers 15 heures, monter chez la voisine lui faire un petit coucou, lui proposer une promenade santé samedi après-midi si le temps s'y prête, ainsi de suite. Elle n'incluait pas dans cette liste ses activités habituelles avec des associations, exercices physiques pour le bien-être, peinture parce qu'elle arrivait à créer quelque chose de joli avec l'aide de l'animatrice, club de lectures, etc. Elle ne se morfondait pas à la maison ou ne se scotchait pas à la télévision. Elle aimait bien bouger.

Elle s'aperçut que fréquemment, elle n'arrivait pas à respecter son planning. Pourquoi ? Se demanda-t-elle. En y réfléchissant, elle se rendit compte que les relations sociales, imprévisibles, pouvaient absorber plus de temps qu'elle ne le pensait. Par exemple, le coup de téléphone à Martine, 10 minutes maximum dans son estimation, dura une bonne demi-heure. « Vais-je finir par lui envoyer des sms ? »

Cette question entraîna d'autres et dans quelques mois, il est presque certain qu'elle apportera des modifications dans son mode de vie. Mais ne soyons sûrs de rien. La vie offre des myriades de possibilités, alors ne jouons pas à Madame Soleil qui prédit l'avenir.

Myosotis
=====

 

Et voilà Madame me fait la tête, tout simplement parce qu'hier je ne l'ai pas amenée au théâtre

Donc ce matin j'ai droit à la soupe à la grimace
J'ai de la chance ma tasse de petit déjeuner était prête.
Comme en ce moment je ne travaille pas elle m'a préparé une liste de choses à faire
1) tu refais la chambre
2) tu passes l'aspirateur partout
3) nettoyage de la salle de bains
4) lessive et ne laisse pas le linge dans la machine à laver, mets la à sécher
5) il y a les légumes à éplucher
6) sortir la poubelle
7) me préparer l'apéritif et mettre la table
Bon je ne vais pas respecter la liste complète, 
Je prépare la liste de ce qu'elle va trouver en rentrant
Sur le post-it, je vais écrire 
Ma chérie, je t'aime, ce soir je t'emmène au restaurant
J'ai refait le lit
La salle de bains est propre
La poubelle vidée
La lessive faite et mise à sécher
Alors passons une bonne soirée, sur le lit tu trouveras une surprise
(Un gros bouquet de roses, mais je lui laisse le plaisir de le découvrir)

PS : le champagne est au frais

Aidapa
=====

=====

 

➿➿➿➿

----------------------------------------------------

Le grain de sel de la 🐢 :
"toute faute serait une étourderie
tout anachronisme, le bienvenu
tout est vrai, tout est fiction
l'écriture inclusive une bévue"
 
atelier du 16 juin 2021

➿➿➿➿

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article